MakeMyDay2 logo noir transparent

Marque et engagement

image
Publication réalisée en collaboration avec Uber For Business

Au fil du temps, la manière dont les marques promeuvent leurs produits ou services pour attirer les clients a évolué. De la description des bénéfices et avantages de ceux-ci, le marketing s’est progressivement intéressé à la raison d’être des marques.
Elles ont pris part aux préoccupations sociétales au sein de leur activité économique. La crise déclenchée par la pandémie de COVID-19 les a poussées à franchir une nouvelle étape et à affirmer leur raison de faire en affichant leurs valeurs.
Dans le contexte pandémique, de nombreuses marques se sont mobilisées en mettant en place des mécanismes concrets pour être utiles.
Le baromètre mondial de Kantar qui étudie la manière avec laquelle la Covid-19 influence les comportements des consommateurs, leurs attitudes et leurs attentes, révèle que 67% des Français attendent que les marques parlent de leur utilité dans la nouvelle vie quotidienne.
Autre indicateur, celui de Cision avec la 2ème édition de son baromètre du marketing de l’engagement réalisé en partenariat avec Le Club des Annonceurs. La quasi totalité des professionnels du marketing et de la communication (99%) pense qu’une entreprise se doit de porter un rôle environnemental et/ou sociétal.
La réflexion cède par ailleurs davantage la place aux actes.

Dagoma - De l’impression 3D aux visières de protection pour les professionnels de santé

Cette start-up conçoit et fabrique en France des imprimantes 3D faciles à utiliser.


Son ambition est de permettre à chacun, à terme, de devenir un acteur-producteur local de sa consommation.

Afin d’accompagner les personnels en première ligne face à l'épidémie de Covid-19, Dagoma a conçu, en collaboration avec sa communauté de makers et professionnels de santé, des visières de protection imprimées en 3D à l’aide de son parc d’imprimantes.
Ce sont 250 000 pièces qui ont été vendues à prix coûtant ; Occasion également de comprendre le potentiel de l’impression 3D.
Cette initiative rejoint l’élan de solidarité d’entreprises qui ont fait évoluer leurs outils et services pour contribuer à contrer le coronavirus.

Uber for Business - Des bons qui jouent (aussi) un rôle de soutien

Uber, marque avant tout connue pour ses services de transport, a déployé un service de bons supporté par Uber for Business, notamment sur Uber Eats. Les entreprises peuvent en offrir à leurs collaborateurs pour des commandes de repas ou de courses sur l’application Uber Eats ou pour des trajets en Uber.
Bon nombre de domaines ont été affectés par la pandémie. Les entreprises ont été contraintes de favoriser les rencontres en ligne mais moins attractives et génératrices d’attention que les événements physiques.
Le système de bons veut participer à l’expérience que certaines veulent faire vivre à leurs participants, collaborateurs,…
Cela leur permet notamment de remplacer les cocktails dînatoires ou déjeunatoires qui étaient proposés au cours d’événements physiques et de tenter de bénéficier, même à distance, d’un lien et de plaisir que les moments dédiés à la restauration peuvent susciter.
Dans le contexte pandémique, la marque joue donc un coup double : elle aide les restaurateurs et commerçants partenaires et les livreurs tout en soutenant les entreprises dans cette période difficile.
Quelle que soit l’approche adoptée pour apporter la preuve de sa raison d’être, les contenus proposés doivent refléter et soutenir ces nouvelles approches.

* 25 000 consommateurs interrogés dans 30 pays entre le 14 et le 23 mars 2020
Crédit photo : Mark Fletcher-Brown via Unsplash